APPELEZ-NOUS 0262 45 43 45
Plan de la ville

Trois cas de dengue diagnostiqués dans l’île

Démoustication ARS

Trois cas de dengue diagnostiqués dans l’île

Trois cas de dengue confirmés à La Réunion, du 19 au 25 novembre 2018 mais aucun à Saint-Paul. La préfecture et l’Agence régionale de Santé Océan Indien (ARS OI) viennent d’annoncer ces chiffres dans un communiqué commun.

Nous le publions intégralement ci-desssous. 

Le virus de la dengue persiste encore sur l’île de La Réunion avec 6 681 cas de dengue confirmés depuis le début de l’année.

Du fait de la situation de blocage liée aux manifestations des « gilets jaunes » et des difficultés de circulation associées, il est probable que certains cas de dengue n’aient pas fait l’objet d’une consultation chez un médecin et d’un diagnostic au laboratoire.

Les chiffres des deux dernières semaines pourraient donc être sous-évalués. Aussi, il est rappelé l’importance de consulter dès que possible son médecin traitant en cas d’apparition de symptômes de la maladie tout en continuant de se protéger pour ne pas contaminer son entourage.

Situation épidémiologique au 4 décembre 2018

(données de la Cire OI, Santé Publique France)

Du 19 au 25 novembre, 3 cas de dengue ont été confirmés. Les cas diagnostiqués sont répartis dans les zones suivantes:

  • Dans le sud : Saint Louis (1 cas)
  • Dans l’est : Saint André (2 cas)

 

Au total depuis le début de l’année 2018, on enregistre:

  • 148 hospitalisations pour dengue
  • 467 passages aux urgences
  • 6 décès, dont 3 ont été considérés, après investigations, comme directement liés à la dengue

 

En raison des évènements actuels à la Réunion, les données sont à considérer avec précautions (sous-estimation possible). Consulter dès que possible son médecin traitant en cas d’apparition de symptômes. Compte tenu du mouvement des « gilets jaunes » à La Réunion, les accès aux cabinets médicaux et centres de santé ont été restreints ces derniers jours.

C’est pourquoi la Préfecture et l’ARS OI rappellent à chacun le conseil de consulter son médecin traitant au plus vite, en cas d’apparition de symptômes: forte fièvre, maux de tête, douleurs musculaires et/ou articulaires, sensation de grande fatigue. Il est aussi très important de continuer de se protéger des piqûres de moustiques pour ne pas transmettre la maladie à son entourage.

Pour rappel : une personne malade peut contaminer des moustiques pendant une semaine à partir de l’apparition des symptômes. Cette mesure de prévention doit être envisagée en complément des autres mesures de protection:

  • se protéger et protéger son entourage des piqûres de moustiques
  • supprimer les eaux stagnantes dans son environnement
  • respecter les dates d’enlèvement des déchets et encombrants
Suivez et commentez toute l'actualité de la commune de Saint-Paul!
0