APPELEZ-NOUS 0262 45 43 45
Plan de la ville

Coup d’envoi de l’opération anti-gaspillage à l’école de Mont Roquefeuil

Coup d’envoi de l’opération anti-gaspillage à l’école de Mont Roquefeuil

Dans le cadre de la lutte contre le gaspillage alimentaire, l’école de Mont Roquefeuil à Saint-Gilles, école pilote de ce projet, a démarré sa première action ce vendredi 7 décembre. Acteurs principaux de cette campagne de lutte contre le gaspillage, les élèves des classes de CE2 et CE2/CM1 ont participé à la pesée des aliments avant et après le déjeuner.

“Je suis en bout de chaîne, je dois trier les oeufs et les pâtes”, confie Surya toute excitée à l’idée de participer à cette expérience au sein de la restauration scolaire. Vêtus d’un tablier, masque, gants et charlotte, ces enfants de CE2/CM1 sont sensibilisés à la lutte contre le gaspillage alimentaire et sont prêts à faire passer le message aux petits camarades de classe : “J’ai mangé du céleri, j’aime pas trop, mais j’ai quand même goûté”, “Moi, j’en ai pris trois fois ! J’ai mangé les parts de mes copines”, “Il faut goûter avant de dire que c’est pas bon”… La vérité sort de la bouche des enfants ! 
L’idée est de réduire le taux de déchets dans les cantines en mettant en place des mesures simples… mais efficaces ! Décaler le service du dessert par exemple fait partie des mesures à explorer pour Mélanie Perche de la Société Coopérative et Participative d’Ingénierie de Projets dont la mission est d’accompagner cette expérimentation qui s’inscrit dans une démarche écologique.
En appliquant des mesures de ce type, “le taux de déchets est passé de 33% à 24% dans les 14 communes ayant participé à l’expérimentale entre 2014 et 2017. Ce taux a évolué à la baisse d’au moins 11% -l’opération a permis de passer de 37% à 33% de gaspillage- et jusqu’à 49% -l’opération a permis de passer de 37% à 19% de gaspillage”, précise Mélanie Perche, ingénieur de projets à la SCOOP RD2A. Autres pistes à explorer : “On s’est aperçu qu’en mettant une petite cuillère en plus des couverts traditionnels aux enfants de maternelle, ils mangeront davantage et n’hésiteront pas à se resservir. Il faut briser le systémique en changeant les pratiques comme revoir le service du pain également, parce que c’est à cet âge là précisément que se forge le rapport à l’aliment.”
La première campagne de pesée se déroule actuellement et ce jusqu’à ce mardi 11 décembre. En marge des actions de sensibilisation pourront être mises en place comme l’éveil et l’éducation au goût. Après la campagne de pesée, un diagnostic permettra d’estimer la situation et de mettre en place des mesures correctives. 

 

Suivez et commentez toute l'actualité de la commune de Saint-Paul!
0