APPELEZ-NOUS 0262 45 43 45
Plan de la ville

Saint-Paul, à l’heure du Festikal

Saint-Paul, à l’heure du Festikal

Sortez vos déguisements les plus terrifiants et préparez-vous à frissonner de plaisir à l’occasion de la première édition du Festikal qui se déroulera le 28 et 29 octobre à Saint-Paul.

On se souvient de ces histoires que nos grands-parents nous racontaient pour nous effrayer : celles de Gran Mèr Kal, Gran Diab’, Tizan, Sat Maron… Des noms qui font sûrement échos à vos souvenirs d’enfance si vous avez grandi à La Réunion. C’est justement cette mémoire, ce patrimoine culturel, que l’association coordination Somen Kréol (présidée par José Macarty) ainsi que la commune de Saint-Paul, souhaitent raviver en « réhabilitant la légende de Gran Mèr Kal. Une légende 100% réunionnaise qui puise sa source dans la période du marronnage et de l’engagisme », remémore Yoland Velleyen, 1er adjoint au maire.
L’ancienne esclave, qui hante encore nos cauchemars, aura donc droit à sa propre manifestation qui se déroulera du 28 au 29 octobre dans divers lieux à Saint-Paul.
Ce retour aux sources, aux légendes propres à notre culture et à notre identité réunionnaise, est impératif afin de « sauvegarder la mémoire collective. On est dans l’obligation de la transmettre à nos enfants », affirme Yoland Velleyen. Au-delà du devoir de mémoire et de transmission, de la dimension touristique et économique de ce type de manifestation haute en couleurs, repose une volonté profonde d’insertion par l’innovation. Une ACI (ateliers et chantiers d’insertion) « légende » a permis à 11 salariés en insertion professionnelle d’apprendre, sur un an, un métier inconnu qu’est la réalisation de sculptures en papier mâché.

Gran Mèr Kal en roller

Plusieurs temps forts marqueront cette première édition de Festikal avec pour objectif : renouer avec les légendes urbaines locales. Le 28 octobre, le public ainsi que 400 enfants scolarisés dans les écoles saint-pauloises profiteront des jeux et se verront offrir bonbons et cadeaux par les commerçants, fortement mobilisés et motivés pour cet événement. Toute la journée, le public pourra visiter les différentes expositions (salle du conseil municipal, Longère Sudel Fuma, Maison Serveaux), flâner à la braderie, apprécier les animations de rues où il pourra apercevoir, entre autres, une Gran Mèr Kal version moderne déambuler en Roller.
Le lendemain, le samedi 29 octobre, braderie animations de rues seront au rendez-vous. A midi, un pique-nique Gran Mèr Kal sera organisé à la Grotte des Premiers Français où se tiendront divers ateliers : légumes et fruits lontan, théâtre, métiers lontan, objets lontan… Ce rendez-vous festif s’achèvera sur un défilé –où le déguisement est de mise- qui partira du Front de mer, à hauteur de la rue Suffren, pour se diriger en direction de la Grotte des Premiers Français. Il sera suivi d’une grande parade culturelle mêlant chants, théâtre, poésie, contes et danses.
A minuit, un spectacle de son et lumière viendra clôturer le Festikal. Il sera précédé d’une scène musicale animée par des artistes de renom comme Max Lauret, Jean Roland Miquel, Aim a nous, Joe Vany, ou encore Frédéric Joron. A manifestation d’envergure, un final fabuleux.

Les deux visages de Gran Mèr Kal
Gran Mèr Kal est un personnage intrigant qui à la fois aimait « souker » (faire peur, enlever) les enfants autant que les « Touker » (câliner). Depuis toujours, « les Réunionnais aiment les mises en scène de la peur. On se souvient tous des histoires de « l’auto rouge » que les enfants craignaient jadis de croiser lorsqu’ils sortaient de l’école, ou encore de « Jacquot », acrobate peinturluré qui se contorsionnait pour ramasser les pièces dans la rue », se souvient Yoland Velleyen. “On se souvient de ces histoires qui ont bercé notre enfance”, soutient le chanteur Joe Vany qui sera présent sur la scène de Festikal le 29 octobre prochain. Un temps que les moins de vingt ne peuvent pas connaître mais qui peut, l’espace de deux jours, leur être raconté.

 

Suivez et commentez toute l'actualité de la commune de Saint-Paul!
0