APPELEZ-NOUS 0262 45 43 45
Plan de la ville

Restauration scolaire : la mairie de Saint-Paul invite les parents !

Restauration scolaire : la mairie de Saint-Paul invite les parents !

Afin d’apporter des réponses aux parents soucieux des questions  d’équilibre alimentaire, la direction de la restauration Scolaire a convié les  parents d’élèves à des visites d’observation lors de la prise du repas  des convives. La visite au restaurant scolaire Mathilde Frappier de Montbenoit a eu lieu en compagnie de trois représentantes du comité de parents d’élèves, de Patricia Hoarau élue de Saint-Paul, et de l’équipe de la restauration scolaire. 

Mardi 13 février 2018. Au menu en ce jour de Mardi Gras : salade d’haricots verts, riz, haricots blancs, poulet rôti fumé et crêpes fourrées. Quelque 14 200 repas sont produits et servis dans les écoles de la commune. A l’école Mathilde Frappier de Montbenoit à l’Eperon, première école à recevoir la délégation composée des agents de la mairie et de trois représentantes du comité de parents d’élèves, 350 repas sont servis aux marmailles, de la très petite section au CM2. Cette délégation, qui vient d’entamer la visite des restaurants scolaires du territoire, s’est penchée sur plusieurs critères essentiels concernant le déroulé du déjeuner : la qualité visuelle, les quantités, le temps de repas et l’encadrement des convives, la variété des repas, les régimes spécifiques et le PAI (protocole d’accueil individualisé).

L’objectif est simple, pour Estelle Hardy, diététicienne à la mairie de Saint-Paul depuis janvier 2018, il s’agit d’être à « l’écoute des préoccupations des parents en matière d’équilibre alimentaire et de proposer des espaces de communication afin d’apporter les réponses adaptées ».

Côté parents, pour les mamans présentes, s’ajoute également une autre dimension, celle de « l’éducation au goût, une stimulation afin de les encourager à manger », explique Wendy Thomas, maman d’un petit garçon inscrit dans cette école.  La direction de la restauration scolaire envisage de proposer des formations au personnel afin de continuer à améliorer l’encadrement des élèves  surtout pour les plus petits en élémentaire du CP au CE2. Sur site, une dizaine d’agents de la restauration scolaire encouragent les enfants à manger les légumes et à découvrir de nouvelles saveurs. « Toutefois, nous ne pouvons pas les contraindre, c’est une éducation qui doit être faite en parallèle à la maison », affirme le gérant du restaurant scolaire M. Hermet Anaclet.

Il est également question d’animer des ateliers pédagogiques dans les écoles avec l’intervention de la diététicienne. En parallèle, des actions santé devront démarrer prochainement au sein des écoles avec la présentation des « mascottes » nutrition qui figurent d’ores et déjà sur les menus et dans les agendas qu’ont reçu cette année les élèves de CM1-CM2.

Des régimes alimentaires spécifiques ou allergiques maîtrisés

En effet, la collectivité a fait le choix de l’inclusion des enfants présentant des allergies alimentaires. Il s’agit de proposer un service de restauration au cas par cas pour 397 enfants présentant des allergies alimentaires ou des régimes spéciaux, alors que le service  fonctionne sur la base de process de fabrication standardisée, adapté à un milieu collectif pour la production de 14 500 repas par jour.

Le menu de substitution est géré par la restauration scolaire ; il faut veiller quotidiennement avec précaution depuis le site de gestion et de stockage à Cambaie à l’éviction de l’allergène : les situations sont à gérer au cas par cas et sont aussi nombreuses que variées (régime sans sel, sans œuf, sans crustacé, régime hypo-protéique, sans poisson, sans produit laitier, sans kiwi, sans arachide, sans sésame….). Sur ces 397 cas d’allergies attestées par un certificat médical qui sont déclarées à nos services, 25 élèves font l’objet d’un PAI : Protocole d’Accueil Individualisé. Toutes les mesures règlementaires sont prises et les services de la restauration scolaire se rendent disponibles afin de prévoir les mesures pour l’accueil et la surveillance de l’enfant.

Les menus servis au restaurant scolaire tiennent également compte des régimes alimentaires spécifiques (régimes sans porc, sans cabri …). Pour ces enfants, des plats de substitution sont proposés à base de volaille principalement. Ces régimes spéciaux sont pris en compte sur l’année scolaire : « nous ne sommes pas en mesure de proposer des repas de substitution pour un jour ou une semaine car les commandes sont établies pour six mois », confie Cathy Lenclume, responsable de la production nutrition et logistique. En définitive, sont pris en compte les régimes alimentaires spécifiques et allergiques mentionnés lors de l’inscription de l’enfant.

Réajuster les quantités servies pour respecter le GEMRCN…

D’autres points ont été soulevés par les parents d’élèves notamment à propos des quantités servies qu’ils pensaient a priori  insuffisantes. Mais après avoir vu le déroulé du service à l’école Mathilde Frappier de Montbenoit à l’Eperon, « il s’avère que les portions servies aux enfants s’avèrent parfois supérieures « aux grammages à respecter suivant le GEMRCN (Groupe d’Etude des Marchés de restauration collective et nutrition) qui est établi en fonction des recommandation du PNNS (Plan National Nutrition Santé) et du PNA (Plan National pour l’Alimentation)», confirme la diététicienne. Les quantités seront réajustées, bien entendu un enfant pourra être resservi s’il le souhaite : toutefois, le personnel veillera à ce qu’il est d’abord consommé les légumes et accompagnements servis.

 ….et s’assurer du temps de repas  nécessaire 

Le temps de repas requis doit être de 20 minutes minimum à table pour assurer la prise du repas dans de bonnes conditions, mais nos convives sont parfois pressés d’aller jouer dans la cour de récréation avec leurs camarades.
En définitive, les parents ont pu goûter au repas du jour et attester que le repas est bien servi et bien cuisiné. Ils ont pu aussi visiter les cuisines de cette unité de production et se sont dit impressionnés par les locaux, les équipements et les procédures qui doivent être strictement respectées pour assurer la sécurité alimentaire : de la traçabilité des aliments, du suivi des températures et du plan de nettoyage et de désinfection.

Tous ces points seront débattus lors de la Commission des menus qui se déroulera le 7 mars prochain en salle du Conseil Municipal de la mairie. Seront attendus le maire de Saint-Paul, les élus, l’Académie de La Réunion, les cuisiniers gérants des restaurants scolaires… « Ensemble, ils débattront sur ces problématiques récurrentes liées à la restauration scolaire notamment sur la formation et l’accompagnement du personnel et sur les dispositions prises dans le cadre des PAI », spécifie Sandrine Fontaine, directrice de la restauration scolaire à Saint-Paul. La ville de Saint-Paul entame pour la première fois cette année le tour des écoles avec des parents d’élèves et des agents de la mairie dans le but de les faire vivre tous les aspects du repas, apporter des améliorations et les sensibiliser à l’éducation nutritive avec la diététicienne.

Liste des écoles* qui ont été ou seront visités :

Evenor Lucas 19/02/18

Rosalie Javouhey 20/02/18

Carrosse 27/02/18

Hermitage-les-Bains 01/03/18

Sarda Garriga 06/03/18

Fleurimont 2 27/03/18

Louise Siarane 03/04/18

*Merci de vous rapprocher du comité de parents d’élèves de votre école.

 

Suivez et commentez toute l'actualité de la commune de Saint-Paul!
error0