APPELEZ-NOUS 0262 45 43 45
Plan de la ville

Le maire, Joseph Sinimalé, s’exprime sur le projet de revalorisation et de restauration de la plage de l’Hermitage

Le maire, Joseph Sinimalé, s’exprime sur le projet de revalorisation et de restauration de la plage de l’Hermitage

Joseph Sinimalé, le maire de Saint-Paul, a tenu à s’exprimer sur le projet de valorisation et de restauration de la plage de l’Hermitage-les-Bains dans un communiqué datant du jeudi 6 septembre.

En voici l’intégralité :

“Ces derniers jours, le projet de revitalisation de la plage de l’Hermitage a fait l’objet d’une actualité laissant apparaitre le doute sur la volonté de la Ville de Saint-Paul et du Maire, de mener à bien ce projet de sauvegarde d’un des hauts lieux du patrimoine naturel réunionnais.

Il est important de clarifier notre position à ce sujet. Ce projet a fait l’objet d’une délibération du Conseil Municipal en date du 1er mars 2018 pour notamment valider son plan de financement. Le programme d’études et de travaux est conduit par la Ville de Saint-Paul, avec le partenariat de l’Etat, de la Région Réunion et de l’Europe. Les enjeux de ce programme de sauvegarde écologique dépassent le seul périmètre de la Ville de Saint-Paul, il concerne l’ensemble de La Réunion, car il s’agit par cette action massive de reboisement et de revitalisation de sauver les 2,2 kms restants d’un littoral unique et exceptionnel.

Cette restauration passe par la plantation de 5000 plants (dont 4 000 arbres) pour reconstituer la voute végétale et augmenter les zones d’ombrage et ainsi laisser plus d’espace aux activités de loisirs et de pique-nique. Tous les aménagements prévus dans ce programme visent à contribuer à réduire les effets sur l’érosion, et à restituer durablement et en toute sécurité un espace apaisé, revalorisé, et plus grand pour les baigneurs et les pique-niques.

Pour mener à terme ce projet, j’ai souhaité en amont, ouvrir un espace de dialogue avec l’ensemble des parties prenantes engagées dans ce même objectif de sauvegarde de la plage. Les différentes associations de défense et de préservation de cette zone sont actuellement rencontrées afin de créer les conditions d’une approche partagée. C’est dans cet esprit d’écoute et de dialogue que j’ai rencontré ce samedi 1er septembre le Collectif de Défense du Domaine Public Maritime et des riverains.

Cette rencontre a permis de faire avancer une démarche fondamentale pour la poursuite de nos actions: l’instauration d’un dialogue constructif. Pour notre part, nous avons lors de cette rencontre montré notre engagement à mener ces actions dans la cohérence et dans la poursuite d’un objectif commun, celui de sauver la plage. A ce titre, j’ai réaffirmé ma position sur la question des restaurants de plage en confirmant ma volonté de voir s’accélérer les procédures en cours visant à leur disparition, tout comme l’abandon de la construction de nouvelles rondavelles dans la zone longeant le Boulevard Leconte de Lisle.

La discussion a également permis d’évoquer le projet de revitalisation et les craintes exprimées par le collectif concernant la piétonisation sur le plan des accès et des stationnements. La conclusion de la réunion ne visait pas à remettre en cause ce projet, mais bien d’accompagner sa réalisation d’une démarche préalable de dialogue et de concertation sur les solutions et les alternatives qui permettront de préserver un accès à la plage, sans non plus aggraver les conditions de circulation aux abords.

Depuis quelques semaines, la sensibilisation des Réunionnais et la discussion avec les différentes associations, ont démarré préalablement à la campagne de concertation avec le grand public qui va s’engager dans les prochaines semaines.

C’est dans ce cadre, qu’une réunion de travail s’est tenue hier soir (mercredi 5 septembre) avec les membres du collectif afin d’échanger et de donner toutes les informations sur ce projet de revitalisation de la plage de l’Hermitage.

Cette démarche est à son commencement, la volonté est d’instaurer un dialogue durable et constructif pour faire avancer ce projet de manière partagée.

Il a été proposé de mettre en place un comité de travail avec l’ensemble des associations volontaires pour leur permettre d’apporter leur contribution à ce projet. Ce Comité de travail aura vocation à se réunir pour échanger et émettre des propositions sur les solutions envisagées notamment sur les sujets de l’accessibilité, des déplacements, des accès PMR, des aménagements et bien sûr du stationnement.

Il est clair, et cela a été posé dès le départ : la mise en œuvre de ce plan de sauvegarde dans son volet piétonisation doit préalablement trouver des alternatives concrètes à la question des accès, des déplacements et des stationnements. Ces questions sont en cours d’études elles seront présentées à la concertation avant toute décision.

La sauvegarde de la plage est le seul objectif que nous devons poursuivre et que nous entendons mener de manière collective, dans le dialogue avec toutes les parties prenantes engagées dans ce même but, et avec la population. Ce combat ne doit souffrir d’aucune polémique face à l’urgence d’agir pour sauver notre patrimoine naturel.”

Suivez et commentez toute l'actualité de la commune de Saint-Paul!
error0