APPELEZ-NOUS 0262 45 43 45
Plan de la ville

Saint-Paul dit stop au diabète

Journée mondiale du diabète

Saint-Paul dit stop au diabète

La ville saint-pauloise s’implique pour la journée mondiale du diabète organisée ce mercredi 14 novembre 2018 dans les jardins de la mairie centrale.

Une manifestation portée par le service diabétologie et endocrinologie du Centre Hospitalier Gabriel-Martin (CHGM). Avec plus de 200 personnes présentes pour effectuer un dépistage gratuit.

Monter sur une balance. Mesurer son tour de taille. Pratiquer un test lié au diabète. Obtenir des conseils de la part des équipes des équipes médicales…. Voici à quoi ressemble le parcours du visiteur suivi par les participants à cet événement.

Une nécessité car la maladie touche près d’une personne sur dix dans l’île. L’occasion également d’écouter les conseils donnés par le docteur Jean-Hugues Gatina, chef de service de l’unité diabétologique au CHGM. Et d’adopter ainsi de bons réflexes alimentaires et sportifs.

Varier les repas

Selon lui, il faut varier les repas quotidiens et ne pas consommer d’aliments dont le fond est mauvais. Surtout ne pas abuser des aliments considérés comme festifs. Les boissons sucrées par exemple.

« Attention au Caprisun ou aux jus de fruits car ils sont à classer comme le coca. Certaines de ces boissons sont présentées comme sans sucre ajouté mais elles ont la même valeur festive que le coca. Il ne faut donc pas les prendre tous les jours », conseille le médecin, Jean-Hugues Gatina.

Il souligne aussi les bienfaits des fruits et des légumes pour la santé. Et appelle à ne pas culpabiliser quand l’on mange des produits surgelés ou congelés.

« Même s’ils ne sont pas frais, les légumes sont aussi bons en valeur nutritive. Ils sont peut-être moins bons en terme de goût mais même sans beaucoup d’argent, on peut manger équilibré », ajoute le spécialiste.

Ne pas rester assis

Ce dernier met également en lumière le rôle positif du sport. Il s’agit d’une question d’état d’esprit. D’après lui, cela n’apparaît pas nécessaire de se payer les services d’un coach sportif pour rester en bonne santé… 

« Il faut se demander ce que l’on peut faire pour faire du sport, ne pas rester assis ni sédentaire. Je peux garer ma voiture plus loin pour marcher. Aller me promener avec les enfants, les amis ou sortir le chien. »

En face de Monsieur Gatina, dans les jardins de la mairie, se trouve le reste de l’équipe de Gabriel-Martin. À ses côtés pour accueillir le public et l’orienter vers les différents stands, Laëtita Amougom.

La cadre de santé au service diabétologie à l’établissement hospitalier évoque la séance animée par le coach de zumba, présent lors de cette journée mondiale du diabète, organisée dans la cité saint-pauloise.

Le professeur anime une séance de zumba et propose un parcours d’activités physiques aux volontaires.

« Bouger, c’est la santé », insiste la cadre de santé. Regardez son interview réalisée à l’occasion de cette manifestation.

 

 

Pour rappel, le diabète constitue une priorité de santé publique pour l’Agence régionale de santé Océan Indien et ses partenaires. Près d’une personne sur dix bénéficie d’un traitement contre le diabète dans le département. soit deux fois plus que le niveau national.

La journée mondiale du diabète du 14 novembre 2018 permet donc de faire le point sur des actions réalisées. Objectif: prévenir et lutter contre cette maladie. D’autres actions se déroulaient ce même jour à La Réunion dans d’autres villes.

Suivez et commentez toute l'actualité de la commune de Saint-Paul!
0