APPELEZ-NOUS 0262 45 43 45
Plan de la ville

10 cas de dengue confirmés à La Réunion

10 cas de dengue confirmés à La Réunion

Dans son bulletin épidémiologique, l’ARS annonce 10 cas de dengue confirmés pour la période allant du 5 au 18 novembre 2018. Ce qui ramène à 6 676 cas de dengue autochtones signalés depuis le début de l’année. 

L’Ouest avec La Possession (2 cas), Saint-Paul (3 cas), Saint-Gilles-les-Hauts (1 cas), le Sud avec la Rivière Saint-Louis (2 cas) et Saint-Pierre (1 cas) et l’Est avec Saint-André (1 cas) sont les communes les plus touchées par l’épidémie de dengue. 10 cas de dengue ont été confirmés pour la période allant du 5 au 18 novembre 2018. Ce qui ramène à 6 676 cas de dengue autochtones signalés depuis le début de l’année. 147 personnes ont été hospitalisées pour ce virus, 461 passages aux urgences et 6 décès dont 3 considérés, après investigations, comme directement liés à la dengue. 

RAPPEL : Les mesures de protection contre les piqures de moustiques

LES MESURES QUI PROTEGENT (++)
– les répulsifs cutanés,
– les vêtements imprégnés par spray ou trempage dans une solution insecticide (perméthrine),
– les moustiquaires sur les berceaux et les poussettes des jeunes enfants,
– en mesure d’appoint : les diffuseurs électriques, les raquettes électriques…

LES MESURES QUI PROTEGENT MOINS (+/ -)
– la pulvérisation dans la maison de « bombes » insecticides (disponibles dans le commerce),
– la climatisation, la ventilation,
– l’utilisation de serpentin fumigène (à réserver exclusivement en extérieur)

LES MESURES QUI NE PROTEGENT PAS (–)
– les bracelets anti-insectes,
– les huiles essentielles dont la durée d’efficacité, généralement inférieure à 20 minutes, est insuffisante,
– les appareils sonores à ultrasons, la vitamine B1, l’homéopathie…
– les rubans, papiers et autocollants gluants sans insecticide…

Les mesures de prévention contre la dengue : une responsabilité individuelle et collective

Connaitre et appliquer, à titre personnel et collectif, les mesures de prévention pour lutter contre le virus de la dengue, reste de loin le moyen le plus efficace pour éviter de contracter la maladie et de la transmettre à son entourage.

La responsabilité collective
– Supprimez les eaux stagnantes : les mesures de prévention contre la dengue reposent avant tout sur l’engagement de chacun dans l’élimination des gîtes larvaires au quotidien autour de son domicile. C’est une action à mener par tous et très régulièrement car elle permet de diminuer les densités de moustiques adultes et ainsi, les risques de transmission de la maladie.
– Débarrassez-vous des déchets : quotidiennement, il est important de ne jeter les déchets et encombrants que dans les containers prévus à cet effet ou en déchetteries (et jamais dans la nature, dans les ravines ou dans la voie publique) et de respecter les jours de collectes.

La responsabilité individuelle
– Utilisez des répulsifs et protégez-vous des piqûres de moustiques : la protection contre les piqûres de moustiques est une mesure à mettre en œuvre en utilisant des diffuseurs, répulsifs, vêtements couvrants ou moustiquaires. Les produits répulsifs sont le moyen le plus efficace de se protéger contre les piqûres de moustiques.
– Consultez immédiatement un médecin en cas d’apparition de symptômes en cas de forte fièvre, douleurs articulaires, maux de tête, grande fatigue.
Ce sont ces gestes menés par tous, qui permettent de limiter la prolifération du virus de la dengue sur l’île, et notamment en cette saison où les conditions météorologiques sont de plus en plus favorables au développement des moustiques.

Par ailleurs, compte tenu du mouvement des « gilets jaunes », le Préfet de La Réunion et la Directrice générale de l’ARS OI ont décidé de reporter à une date ultérieure la journée départementale de lutte contre la dengue (KASS’ MOUSTIK), initialement prévue le 30 novembre.

Suivez et commentez toute l'actualité de la commune de Saint-Paul!
error0