APPELEZ-NOUS 0262 45 43 45
Plan de la ville

Des Nuits sans lumière à Saint-Paul pour protéger les pétrels

Nuits sans lumière 2019

Des Nuits sans lumière à Saint-Paul pour protéger les pétrels

Ça y est : c’est le moment ! La onzième édition des Nuits sans lumière démarre ce lundi 8 avril 2019 à Saint-Paul. L’opération destinée à la sauvegarde des pétrels s’étendra jusqu’au 2 mai.

Grande nouveauté cette année durant cette période : l’extinction de l’éclairage public se déroulera uniquement pendant deux heures, de 21 à 23 heures, essentiellement sur le littoral saint-paulois. 

Pourquoi ? Car la majorité des échouages de ces oiseaux endémiques de La Réunion se produisait dans cette partie de la commune.

Afin de les protéger, les services de la collectivité conjuguent au mieux les extinctions nécessaires, les revendications et les doléances des administrés pour ces Nuits sans lumière. Une manifestation portée par le Parc national de La Réunion, la Société d’études ornithologiques de La Réunion (SEOR) et le CCEE.

D’où la diminution au maximum de la durée d’extinction (plus que deux heures par nuit). Les forces de sécurité vont d’ailleurs assurer des patrouilles plus conséquentes lors de ce créneau horaire tous les soirs et le week-end.

Retrouvez ci-dessous les zones concernées par le plan d’extinction de l’éclairage public. Les sites sportifs seront aussi éteints dans ces secteurs.

LITTORAL

Entrée Ravine Trois-Bassins, Saline-les-Bains, Trou d’eau, Grand Fond, Hermitage-les-Bains, Saint-Gilles-les-Bains, Étang, Savanna, Rue Jacquot, Cambaie

ZONES MI-HAUTEUR

Roquefeuil, Route du Théâtre jusqu’à l’entrée de l’Éperon, Plateau Caillou

VILLE DE SAINT-PAUL

Centre-ville, Chaussée royale, Front de mer

Cette année, il n’y aura aucune extinction dans les quartiers des hauts car les éclairages représentent moins de danger pour les oiseaux. Une conférence de presse de présentation du dispositif se déroulait ce mercredi 3 avril sur le front de mer de Saint-Paul.

«Nous avons choisi ce site car il représente un point noir pour l’échouage des pétrels», commente le premier adjoint, Yoland Velleyen, délégué entre autres au domaine du Développement durable.

«Saint-Paul participe activement à cet événement avec une plage horaire de 2 heures. Nous verrons avec la SEOR l’an prochain afin d’avoir plage horaire plus importante», se projete-t-il.

À ses côtés se trouvent les présidents d’associations de commerçants. Paul Caro, représentant des professionnels de Saint-Gilles-les-Bains et Irchad Omarjee, représentant des commerces du centre-ville de Saint-Paul.

«Les commerçants sont des gens responsables et nous sommes tombés d’accord pour l’horaire de 21 à 23 heures. Cela permet à la clientèle d’avoir une ville éclairée et les établissements peuvent fonctionner normalement», souligne le premier d’entre eux.

Récompense obtenue par Saint-Paul

«On nous propose ce créneau de deux heures donc nous restons solidaires de ce dispositif», assure Monsieur Omarjee. Le président de la SEOR, Christian Léger, présent à cette présentation, se satisfait de l’initiative mise en place dans la cité saint-pauloise.

«Saint-Paul est le principal organisateur de la manifestation. L’extinction de la lumière ne pose pas de problème particulier de sécurité. En 2018, on a eu 1 000 échouages de pétrels à La Réunion. Cette année, le risque est de 600 au moment de la pleine lune en pleine période d’envol des pétrels», explique-t-il.

Également présents, les représentants du Pôle développement durable (PDD) de la mairie de Saint-Paul, véritable cheville ouvrière de ces Nuits sans lumière 2019. Ce service travaille tout au long de l’année sur de multiples projets visant à préserver les oiseaux marins et les tortues.

Le meilleur exemple de cet engagement constitue la récompense obtenue par la ville de Saint-Paul à Paris. L’association nationale des Éco Maires y organisait la cérémonie de remise des prix des Trophées Éco Actions 2018. La commune recevait récemment le troisième prix du concours «Les Outre-mer durables» à l’Assemblée nationale pour son action consistant à restaurer un espace végétal propice à la ponte des tortues marines.

Réduire la consommation énergétique

Ce périmètre naturel se situe sur une portion du littoral entre la plage basaltique et Cambaie. On peut également citer d’autres projets menés par le PDD. La réhabilitation de la plage de Trou d’eau avec des opérations de replantation ou encore le reboisement de la plage de l’Hermitage. 

Pour rappel, à Saint-Paul, depuis de nombreuses années, des mesures sont prises afin de réduire la consommation énergétique et préserver l’environnement. Notamment avec l’installation de technologie LED dans le parc d’éclairage. Le territoire saint-paulois compte près de 9 000 points lumineux.

5 200 seront éteints pour ces Nuits sans lumière. Chaque année, la facture d’électricité s’élève à 1,7 million d’euros par an pour la collectivité (complexes sportifs, éclairages publics, bâtiments communaux confondus). Dans le cadre de ces événements, deux soirées d’animations seront proposées les 21 et 26 avril.

Retrouvez ci-dessous le programme complet de ces rendez-vous.

Programme des animations NSL 2019

Programme des animations NSL 2019

Connectez-vous également au site internet dédié aux Nuits sans lumière.

Vous y retrouverez tous les conseils et toutes les fiches pratiques liées à la sauvegarde des pétrels endémiques de La Réunion. L’occasion de découvrir les différents moyens de sauvegarder les pétrels.

Nuits sans lumière 2019

Nuits sans lumière 2019

Suivez et commentez toute l'actualité de la commune de Saint-Paul!
0