APPELEZ-NOUS 0262 45 43 45
Plan de la ville

Dengue : 12 cas diagnostiqués à La Réunion

Dengue : 12 cas diagnostiqués à La Réunion

Le bilan chiffré communiqué par la préfecture annonce la confirmation de 12 cas de dengue du 2 au 8 septembre 2019. L’épidémie se stabilise mais les autorités redoutent une reprise épidémique.

Nous publions le communiqué de la préfecture en intégralité.

Se protéger des piqûres de moustiques pour lutter contre la dengue : un geste indispensable

Du 2 au 8 septembre 2019, 12 cas ont été confirmés.

L’épidémie est actuellement stabilisée à un niveau modéré, aux alentours d’une dizaine de nouveaux cas signalés chaque semaine, mais elle se poursuit malgré tout en cette fin d’hiver austral laissant craindre une reprise épidémique, au retour de l’été, quand les conditions météorologiques seront plus favorables au développement des moustiques. La mobilisation conjointe de l’ensemble des acteurs et de la population est donc nécessaire.

Situation épidémiologique au 17 septembre 2019

(données de la Cire OI, Santé Publique France)

Malgré la baisse du nombre de cas, 13 communes sont toujours concernées par une circulation active du virus. Saint-Pierre et Saint-Leu sont les communes les plus touchées.
La circulation hivernale est à présent comparable à celle de 2018.

DEPUIS LE DÉBUT DE L’ÉPIDÉMIE

• Plus de 24 800 cas autochtones confirmés (soit 17 921 cas depuis le 01/01/2019)
• 768 hospitalisations (dont 613 hospitalisations depuis le 01/01/2019)
• 2 381 passages aux urgences (dont 1 906 passages aux urgences depuis le 01/01/2019)
• Plus de 75 800 cas cliniquement évocateurs (dont plus de 50 000 cas depuis le 01/01/2019)
• 19 décès, dont 11 directement liés à la dengue. (Depuis le 01/01/2019 : 13 décès, dont 8 directement liés à la dengue).

La protection individuelle : une mesure de prévention prioritaire

Connaître et appliquer, à titre personnel, les mesures de prévention pour lutter contre le virus de la dengue, reste de loin le moyen le plus efficace pour éviter de contracter la maladie et de la transmettre à son entourage.

UTILISER des produits répulsifs

L’utilisation des produits répulsifs est l’une des mesures les plus sûres pour lutter contre la propagation de la dengue. Ces répulsifs cutanés sont à appliquer sur toutes les parties du corps non couvertes, lors d’activités en extérieur, surtout le matin et le soir, les périodes de plus forte activité du moustique.

La durée de la protection varie de 4 à 8 heures. Des produits spécifiques sont réservés pour l’enfant et la femme enceinte.

PORTER des vêtements longs et couvrants

Il est très fortement recommandé de porter des vêtements clairs et couvrants (manches longues, pantalons, chaussures fermées) pour se protéger, surtout le matin et le soir. Ces vêtements peuvent également être imprégnés par spray ou trempage dans une solution insecticide (perméthrine).

Ces mesures de prévention ne doivent être envisagées qu’en complément des autres mesures de protections collectives :

Éliminer et jeter tout ce qui peut contenir de l’eau

Les moustiques se multiplient en pondant leurs œufs dans les récipients et objets contenant de l’eau. Pour lutter contre la prolifération des moustiques, il faut supprimer ces gîtes larvaires, ou les vider chaque semaine.

Consulter un médecin en cas de symptômes

Les symptômes qui doivent conduire à consulter son médecin sont :

• une forte fièvre

• des maux de tête

•des douleurs musculaires et/ou articulaires

•une sensation de grande fatigue.

Pour rappel : une personnes malade peut contaminer des moustiques pendant une semaine à partir de l’apparition des symptômes.

Suivez et commentez toute l'actualité de la commune de Saint-Paul!
error0