APPELEZ-NOUS 0262 45 43 45
Plan de la ville

Présentation du projet “Natation scolaire dans le lagon”

Présentation du projet “Natation scolaire dans le lagon”

Le projet “Natation scolaire dans le lagon” de l’Hermitage est une nouveauté pour cette année scolaire 2019-2020. Une alternative, parmi tant d’autres, qui a été mise en place pour éviter que les enfants ne soient pénaliser par la non-réouverture de la piscine de Vue-Belle. En partenariat avec l’Éducation Nationale, ce projet s’inscrit dans la continuité de l’apprentissage de la natation.  (Photos : Vue Belle Natation et Service Communication)

Ils jouent dans le sable, apprennent à évoluer dans le lagon bleu de l’Hermitage… Munis de frites et de planches, les élèves de deux classes de CP de l’école Jean Albany de La Saline apprennent à nager dans le lagon.
En plus d’apprendre les bases de la natation dans une eau à 28 degrés, les marmailles découvrent avec bonheur l’immensité de l’océan Indien. “Apprendre à nager dans une piscine n’est pas la même chose que d’apprendre à nager dans le lagon. Le lagon est vivant : il y a les poissons, le sable, les petits crabes, les vagues, les coraux… L’entrée dans l’eau est vraiment différente. Il a fallu tout réinventer, renforcer l’encadrement, pour mettre au point un programme de qualité. C’est très interessant”, confie Caroline Heissat éducatrice et Maître Nageur Sauveteur responsable et référent sur le site.

Des alternatives pour le jeune public utilisateur du Centre Nautique de Vue Belle

En partenariat avec L’Éducation Nationale, le CREPS de Saint-Paul, les futurs maîtres nageurs activités aquatiques et l’association de La Saline Vue Belle Natation, le projet “Natation scolaire dans le lagon” mobilise de manière transversale plusieurs services de la collectivité : sport, développement durable et la culture. Ce dispositif d’ampleur s’inscrit dans un panel de solutions qualitatives pour ce jeune public utilisateur du “Centre Nautique de Vue Belle”. Parmi ces alternatives à la non-réouverture de la piscine de Vue-Belle : l’organisation de stage groupé en début et en fin de cycle en réduisant la durée des cycles des autres classes (on passe de 10 à 8 séances) ; la mise en place de nouveaux planning facilitant et améliorant la qualité d’intervention des MNS auprès du public scolaire, le déploiement de créneaux natation pour les écoles des Bas à la piscine privé des Aquanautes à l’Hermitage-les-Bains (location de lignes d’eau) ; la proposition de stage de natation renforcée pendant les vacances scolaires pour les enfants identifiés par les inspections comme ne maitrisant pas le savoir nager… 

Les activités dans le lagon, un milieu vivant 

Depuis le 31 octobre, date de sa mise à l’eau, le projet “Natation scolaire lagon” accueille du lundi au vendredi 2 ou 3 classes de petits effectifs, des classes dédoublées, soit environ 48 enfants maximum par créneau d’activité.
Sur un cycle de 10 séances d’une durée d’1h30, ce projet est avant-tout destiné aux écoles utilisatrices du “Centre Nautique de Vue-Belle”. Les activités se déroulent dans un périmètre de bain de 10×20 mètres, à proximité du poste de surveillance MNS Village.
L’encadrement de l’activité est conséquente puisqu’elle se déroule dans le lagon, un milieu “vivant”. En plus de l’équipe de MNS plage sur le poste de surveillance “Village”, s’ajoutent une équipe de MNS piscine au nombre de 2 pour l’organisation pédagogique dans l’eau, un éducateur du club Vue Belle Natation, d’un stagiaire BPAAN en charge de développer un projet d’accueil des scolaires sur les petites vacances de mars, l’enseignant de la classe et les parents bénévoles disposant de l’agrément, d’un professionnel de sauvetage ou initiation par MNS et des intervenants de la collectivité ou du milieu associatif pour diverses sensibilisations. 
Ce projet va au-delà de l’apprentissage pur et simple de la natation. Dans son approche, il combine la découverte du milieu marin par exemple avec des activités telles que palmes, masque et tuba et sauvetage aquatique..
Ici, les enfants sont classés par niveau : du débutant au plus débrouillard. Pour rendre ce classement plus ludique, le choix s’est porté sur des noms de poisson pour désigner les groupes : chirurgien bagnard (groupe bleu/débutant), baliste Picaso (jaune/intermédiaire) et mérou macabit (rose/débrouillard)…

Permettre aux enfants d’accéder à une culture autour du lagon et hors de l’eau

Sur le sable, la découverte continue. Les enfants sont sensibilisés au risque d’exposition au soleil puis sont initiés au Yoga. Une activité découverte qui permet une meilleure maîtrise de soi et une plus grande ouverture aux autres. Elle permet aussi d’avoir une bonne conscience de son corps, de sa respiration, de ce qui l’entoure. Par ailleurs, des ateliers de sensibilisation à l’environnement sont proposés sur la plage tels que le projet de reboisement de la plage de l’Hermitage, le recyclage des déchets et du “Land Art”, comprenez des activités d’art plastiques sur sable avec les objets qui nous entourent. Objectif : permettre aux enfants d’accéder à une culture autour du lagon et hors de l’eau. 
De retour en classe, les élèves approfondissent leur connaissance du lagon. “Bien que cela soit un approche différente de la natation dans le lagon, il est important de découvrir notre île”, argue Caroline Heissat. Ainsi, coloriage et présentation des groupes et des animaux totems sont présentés aux autres enfants de la classe : découverte des caractéristiques de l’animal, vocabulaire, liens avec les actions motrices du nageur…

Suivez et commentez toute l'actualité de la commune de Saint-Paul!
error0