APPELEZ-NOUS 0262 45 43 45
Plan de la ville

138 cas de dengue confirmés dans l’île

Moustique dengue environnement

138 cas de dengue confirmés dans l’île

Le bilan chiffré de l’épidémie indique 138 cas de dengue confirmés dans toute l’île du 22 au 28 juin 2020. Nous publions en intégralité le communiqué de la préfecture de La Réunion.

La circulation de la dengue en baisse. La vigilance recommandée aux voyageurs

Après un pic épidémique atteint fin avril et un haut niveau d’activité épidémique sur plusieurs semaines, la baisse de cas de dengue est bien amorcée. Ainsi, du 22 au 28 juin, 138 cas de dengue ont été confirmés à La Réunion.

Toutefois, la circulation du virus persiste dans 23 communes de l’île. Les régions ouest et sud sont toujours les plus touchées. Sur les dernières semaines, après investigations, 6 décès supplémentaires en lien avec la dengue sont rapportés, dont 3 liés directement à la dengue.

L’ensemble des acteurs (autorités sanitaires, communes et intercommunalités, population) doit continuer la lutte contre la propagation du virus dans l’île et appliquer les mesures de prévention pour se protéger et protéger son entourage.

Par ailleurs, en cette période de vacances scolaires, propice aux déplacements, la Préfecture et l’ARS appellent les voyageurs à la vigilance en cas de séjour dans un pays où circule la dengue ou d’autres maladies transmises par les moustiques.

 Situation épidémiologique au 7 juillet 2020 

(données de la Cire OI, Santé Publique France)

Depuis le début de l’année

Plus de 16 200 cas autochtones confirmés

616 hospitalisations

1 656 passages aux urgences

19 décès (dont 9 directement liés à la dengue)

La quasi-totalité de l’île continue d’être concernée par une circulation virale. Saint-Philippe est la seule commune qui n’a pas rapporté de cas sur ces 4 dernières semaines.

Le nombre de cas se stabilise dans l’ouest (46% des cas). Saint-Paul et Saint-Leu restent les communes les plus touchées.

Dans l’est, une augmentation de cas est observée à Saint-André, Saint-Benoit et Bras-Panon.

Dans le nord-est, les cas sont recensés à Saint-Denis et à Sainte-Marie.

Les principaux regroupements de cas (foyers de dengue) :

Région Sud

Saint-Louis (la Chapelle, Plateau Goyaves, La Pente Vacoas, la Rivière, Le Verval, Le Bois-de-Nèfles, Les Cocos, Petit Bon Dieu, Roches Maigres, Le Ruisseau Terres Rouges, Le Gol-les-Hauts, Le Ouaki)

Saint-Pierre (La Ravine Blanche, Condé, Mont-Vert-les-Bas, La Vallée, Bois d’Olives, Ravine des Cabris, Sainte Céline, Chemin Stéphane, Concession, Grand Bois, Ligne Paradis, La Morière, Mahavel, Basse-Terre-les-Bas)

Les Avirons (Le Ruisseau, Barouty)

L’Étang-Salé (Pied des Roches, Bois-de-Nèfles, La Ravine Sèche-les-bas, Les Canots, La Roche des Oiseaux)

L’Entre-Deux (La Mare, Le Bras Long, La Ravine des Citrons)

Le Tampon (Le Dix-Neuvième, Le Bras de Pontho, La Châtoire, Champcourt, les 400)

Saint-Joseph (Le Plateau, Vincendo)

La Petite-Île (Charrié)

Région Ouest

Saint-Paul (La Saline, Carosse, Mont Roquefeuil, L’Éperon, Saint-Gilles-les-Hauts, Plateau Caillou, Fleurimont, La Poudrière, La Grande Fontaine, le Ruisseau, Bouillon, La Plaine, Le Bernica, l’Ermitage, La Saline-Les-Bains, Trou d’Eau, Jacquot)

La Possession (Moulin Joli, Pichette, St-Laurent, centre-Ville, le Camp Magloire)

Saint-Leu (Piton Saint-Leu, Le Butor, Le Plateau, Bois-de-Nèfles Piton, le Portail, Maduran, Quatre Robinets, Cité Pêcheurs, centre-ville, la Fontaine, Les Colimaçons, Stella, L’Étang, Dubuisson)

Le Port (Cœur saignant, Cité 20 Décembre, Parc Boisé, Mondon, Cotur, Rivière des Galets)

 Région Nord

Sainte-Marie (La Grande Montée, Desbassyns, La Confiance-les-Bas, La Rivière des Pluies)

Saint-Denis (La Source, Sainte Clotilde, Vauban, La Providence, Montgaillard, Piton Bois-de-Nèfles)

Sainte-Suzanne (Camp des Evis)

Région Est

Saint-André (Milles Roches, La Cressonnière, Ravine Creuse, Cambuston, Fayard, 100 Gaulettes, Lotissement SATEC, Champ Borne)

Bras-Panon (La Rivière du Mât, Les Avocatiers, Libéria, Les Baies Roses)

Saint-Benoît (centre-Ville, Bras Canot, Bras Fusil, Saint-Anne, La Confiance)

Les équipes de lutte anti-vectorielle de l’ARS et du SDIS continuent leurs interventions de démoustication jour et nuit, en appliquant les mesures barrières contre la diffusion du Covid. Ces traitements contre la prolifération de moustiques sont indispensables pour lutter contre la dengue et doivent être accompagnés par les gestes de prévention mis en oeuvre par les Réunionnais.

Informations aux voyageurs

Des maladies transmises par les moustiques circulent actuellement dans plusieurs pays. Des cas de dengue sont observés en particulier dans la zone Océan Indien.

En cette période de vacances scolaires, les voyageurs doivent être vigilants en cas de séjour dans un pays où circule ces maladies. Les mesures de protection suivantes sont recommandées pour éviter de contracter la maladie et risquer de la rapporter sur le territoire réunionnais :

À leur départ vers une zone à risque :

consulter un médecin en cas d’apparition des signes de la maladie dans les 7 jours suivants l’arrivée,

continuer à se protéger contre les piqûres de moustiques dans les jours suivants leur arrivée pour ne pas transmettre la maladie.

À leur arrivée à La Réunion :

se protéger contre les piqûres de moustiques pour éviter de contracter la dengue,

consulter immédiatement un médecin en cas de symptômes.

Il est important d’utiliser des répulsifs cutanés dans les zones où circule la dengue. Le recours à ces produits reste le moyen le plus efficace pour se protéger et protéger son entourage contre la dengue.

Recommandations pour lutter contre la dengue

Se protéger des piqûres de moustique (répulsifs, moustiquaires, vêtements longs, diffuseurs), et continuer à se protéger même malade pour ne pas contaminer son entourage

Vider tout ce qui peut contenir de l’eau à son domicile (gîtes larvaires) : soucoupes et petits objets, vérification de l’écoulement des gouttières, respect des jours d’enlèvement des déchets…

Consulter un médecin en cas d’apparition des symptômes : fièvre éventuellement associée à des maux de tête, douleurs musculaires/articulaires, nausées, vomissements ou fatigue.

Appelez votre médecin avant de vous rendre à son cabinet médical : il décidera avec vous de la meilleure prise en charge (consultation au cabinet ou à distance) et vous orientera vers un laboratoire d’analyses médicales pour confirmation du diagnostic de la dengue.

Ces mesures de protection s’appliquent également aux personnes ayant déjà contracté la dengue. En effet, avec 3 types de dengue présents sur le territoire, ces personnes peuvent de nouveau être infectées par le virus.

Suivez et commentez toute l'actualité de la commune de Saint-Paul!
error0