Aménagement : 400 000 euros pour réinventer le front de mer de Saint-Paul

5 octobre 2021

Saint-Paul reçoit une subvention de 400 000 euros allouée dans le cadre du Plan de relance de l’État au titre du Fonds Friches. Le Maire de Saint-Paul, Emmanuel SÉRAPHIN, le directeur général de la SEDRE, Philippe LAPIERRE, et le sous-préfet en charge de la relance, Gilbert MANCIET, signent une convention ce mardi 5 octobre 2021.

LE FONDS FRICHES : 400 000 EUROS POUR CHANGER LE VISAGE DU FRONT DE MER

Ce soutien de l’État permet à la commune d’impulser une nouvelle dynamique au Programme de Renouvellement Urbain (PRU) de Saint-Paul. Cette convention permettra de démolir les bâtiments des deux anciennes écoles désaffectées depuis janvier 2020 (Eugène-DAYOT et Maternelle centre).

La Ville engagera des études opérationnelles pour l’aménagement du foncier libéré par ces démolitions. Cet espace accueillera l’implantation transitoire du marché forain, des camions bars du front de mer ainsi que les marchands du marché couvert.

La population sera associée à ces futurs aménagements. C’est le sens de la consultation citoyenne et des réunions publiques qui s’ouvrent sur le territoire. Cette grande concertation citoyenne doit permettre à l’ensemble de la population de s’approprier ce projet d’aménagement majeur pour la ville. 

La Kaz mobile PRU se déplacera notamment dans les quartiers pour aller au plus près de la population.

SAINT-PAUL SE MODERNISE

Saint-Paul se réinvente. Saint-Paul se modernise. Saint-Paul se transforme. Comme l’illustre l’ambitieux Programme de Renouvellement Urbain.

Le Maire de la Ville, Emmanuel SÉRAPHIN, évoque également une consultation numérique liée aux projets d’aménagement de la commune.

“Ces 400 000 euros contribueront à offrir un nouveau visage au front de mer. Nous aménagerons mais sans jamais oublier de sauvegarder le patrimoine, l’histoire de Saint-Paul, Ville d’Art et d’Histoire”, détaille l’édile. Une visite de terrain suit la signature de la convention tripartite afin de présenter les travaux à venir sur le front de mer.

Insistant sur la nécessité de mener un développement équilibré du territoire, le premier magistrat rappelle aussi les chantiers d’envergure. Le Programme de Renouvellement Urbain de Saint-Gilles-les-Bains, les ZAC des Tamarins et de Sans Souci et l’Écocité… Le Sous-Préfet à la relance, Gilbert MANCIET, assure à la collectivité le soutien étroit de l’État “pour accompagner Saint-Paul afin que la Ville mène ses projets à terme”, précise-t-il.

La sous-préfète de Saint-Paul se trouve aussi à ses côtés. L’occasion pour elle d’assurer la Ville du soutien sans faille de l’État. « Je ne devrais pas dire ça mais Saint-Paul est la plus belle ville de La Réunion », confie Sylvie CENDRE dans un sourire.

LES ARBRES DES ÉCOLES PRÉSERVÉS

Une consultation sera prochainement lancée pour la démolition des anciennes écoles (Eugène-DAYOT et Maternelle centre). Les travaux se dérouleront en 2 phases afin de permettre le diagnostic archéologique. La richesse paysagère des emprises sera conservée. C’est pourquoi le projet d’aménagement intermédiaire maintient au maximum les arbres existants, notamment les plus remarquables comme le Zoreil Cafre et les Badamiers de la cour de l’école élémentaire.

Des pénalités importantes sont même inscrites aux marchés des entreprises pour prévenir tout dommage causé aux arbres.

UN MARCHÉ FORAIN DÉLOCALISÉ ET LES STATIONNEMENTS MAINTENUS

Pour mettre en œuvre ce projet sans interrompre le fonctionnement du marché forain, le phasage sera mis en place, au travers d’un aménagement intermédiaire en lieu et place des anciennes écoles Eugène-DAYOT et Maternelle centre.

Cet aménagement intermédiaire prévoit la réalisation d’un parking provisoire au droit du site de l’ex-école maternelle Centre et du prolongement de la rue Évariste-de-PARNY jusqu’à la rue de la BUSE.

Ce nouvel axe servira à organiser la desserte du parking depuis cette voie, limitant l’impact sur les voies adjacentes. Une réflexion sur la relocalisation du marché forain historique et du marché couvert du centre-ville, sera initiée le temps de leur rénovation respective.

Une fois ces travaux achevés, des commerces, logements et des équipements publics, valorisant la façade littorale, seront réalisés sur ce même terrain.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est livret-int-PRU-SAINT-PAUL-4-1024x724.jpg.

UN NOUVEAU VISAGE POUR LE FRONT MER 

LE PRU va permettre de valoriser le front de mer riche de son patrimoine historique. Ce secteur sera dédié au tourisme et aux activités de loisirs avec des équipements ouverts sur la mer. Ces aménagements s’inscrivent dans une stratégie plus vaste de reconquête du front de mer et de valorisation de la façade maritime.

Le Pôle Front de Mer vise à requalifier les espaces publics du Cimetière à l’Étang, à restructurer et à densifier les îlots urbains, compris entre la rue LABOURDONNAIS, au Sud, et la rue de la BUSE, au Nord.

LE PRU DÉTAILLÉ

La Municipalité souhaite impulser une dynamique forte notamment sur l’hyper-centre, consciente des enjeux de développement urbain sur ce secteur. Dans le cadre du PRU, le centre-ville a été organisé autour de quatre grandes polarités. Ce programme s’étend sur une superficie de 191 hectares. Plus de détails en cliquant ici.

Le Pôle Entrée de Ville vise à renforcer l’attractivité du centre-ville via une offre nouvelle en matière de commerces, de services et de logements structurés autour d’un mail piéton structurant.

Le Pôle Front de Mer sera dédié au tourisme et aux activités de loisirs avec des équipements ouverts sur la mer ainsi que la requalification du marché forain et du marché couvert.

Le Pôle Entrée de Ville Sud, près du Cimetière marin, intégrera des espaces de détente, des logements et des commerces de proximité. 

Le Pôle Îlot Centre doit promouvoir la centralité au travers d’une offre diversifiée en termes de logements, de bureaux et de commerces.