Lutte contre les plantes invasives : les habitants de Petite-France sensibilisés

15 février 2021

C’était ce vendredi 12 février à Petite-France. En partenariat avec la Ville de Saint-Paul, des agents du Parc National ont sensibilisé les habitants de Petite-France, ceux vivant aux portes du Maïdo en priorité, au risque de propagation du séneçon. Une plante invasive à croissance rapide.

L’action de médiation s’est donc déroulée vendredi dernier de 8h à 15h, 6 médiateurs du Parc National ont rencontré les habitants de ce milieu naturel dont le périmètre ciblé s’étend du bourg de Petite France, en passant par le Parc de la luge (dernières habitations le long de la route du Maïdo) jusqu’au croisement avec le chemin Feoga 2 (le chemin Feoga a été prospecté jusqu’à la Ravine Renaud).

Une cinquante de personnes a été rencontrée lors de cette médiation. Des échanges positifs et constructifs ont pu naître lors de ces rencontres. De ces visites chez l’habitant, il a été remarqué que cette plante était particulièrement présente dans les jardins. Après avoir pris la connaissance de sa nature colonisatrice et de son extrême nuisance pour les autres espèces, les personnes que les agents du Parc ont pu rencontrer ont accepté, pour préserver la biodiversité, de les retirer de leur jardin.

Si, par ailleurs, vous avez cette plante chez vous (voir visuel ci-dessous), pensez à la déraciner. Le séneçon colonise très rapidement le territoire qu’il occupe en utilisant les arbres comme appui. Cette liane les recouvre en les étouffants. Si elle persiste, elle finit par tuer l’arbre porteur.