Saint-Paul se mobilise contre le cancer

4 février 2021
|

Saint-Paul accueille la Journée mondiale de lutte contre le Cancer ce jeudi 4 février 2021 à la gare routière.

Malgré le contexte sanitaire actuel, la commune, labellisée Ville Santé par l’OMS, porte cet événement organisé sur le stand de plusieurs partenaires*, dans le strict respect des gestes barrières et de la distanciation sociale. Sans oublier le port du masque obligatoire.

Les conseillers municipaux, Laëtitia LEBRETON et Irchad OMARJEE, se trouvent sur place à cette matinée de prévention destinée à toutes et à tous. Le public présent obtient ainsi de l’information sur les différents types de cancer.

Les associations sensibilisent un maximum à cette maladie causant en moyenne 1 123 décès par an liés à des tumeurs entre 2013 et 2015 à La Réunion. Soit 674 hommes et 449 femmes.

La Ligue contre le Cancer et les autres partenaires encouragent toute la population à se faire dépister. Le cancer constitue la première cause de mortalité prématurée dans l’île avec 440 décès par an et 120 décès prématurés évitables par an.

Autre sujet évoqué : celui de la prévention des effets du soleil détaillés par l’association Mission Soleil Réunion. Les personnes venues sur son stand manquent en effet d’information à ce propos.

De son côté, le Centre de Coordination des Dépistages du Cancer de La Réunion informe, lui, sur les cancers du sein, du colon et du col de l’utérus. L’ASETIS communique sur le cancer du sein et de la prostate. Ses membres effectuent des démonstrations d’auto-palpation à réaliser sur un mannequin.

Pour rappel, le risque de décéder d’un cancer diminue grâce aux progrès thérapeutiques et à la précocité du diagnostic. Le dépistage permet de détecter, même en l’absence de symptômes, des lésions susceptibles de devenir cancéreuses ou d’évoluer vers un cancer et de limiter ainsi un traitement.

*Mission Soleil Réunion, la LIGUE CONTRE LE CANCER, l’ASETIS, le Centre de Coordination des Dépistages du Cancer de La Réunion, Info-Santé du Conseil Départemental, la SEMTO et Kar’ Ouest)