60 marmailles à l’eau pour le Plan Aisance Aquatique

19 avril 2021

Ce vendredi 16 avril à la piscine du Front de mer Lisette TALATE, trois classes de moyenne et de grande section de l’école maternelle de l’Étang ont passé la dernière étape de l’aisance aquatique. En novembre dernier, l’école maternelle de Grande Fontaine a été le premier établissement scolaire de la Ville de Saint-Paul à profiter de ce dispositif « Classe Bleue » qui encourage l’enseignement précoce de la natation.

Ils sautent, plongent la tête sous l’eau, récupèrent des anneaux au fond du bassin… les marmailles de moyenne et de grande section de l’école maternelle de l’Étang apprennent de façon ludique à se mouvoir dans l’eau. « Entre la première et la cinquième séance, il y a des transformations incroyables », constate Sandrine ASPEEL DEPICKERE, responsable des activités aquatiques et de la natation au CREPS de La Réunion. Toute cette semaine, ces petits écoliers ont profité de cet enseignement précoce de la natation. Ce projet national inter-ministériel (Sport, l’Éducation nationale et de la Jeunesse, de l’Intérieur, et de la Santé) s’adresse en particulier aux enfants âgés de 4 à 6 ans. Mis en place pour répondre à une problématique de la noyade, le « plan aisance aquatique » propose des séances condensées sur une semaine, le matin et l’après-midi. Ces élèves de ces « classes bleues » participant à ce projet intensif, apprennent à sauter dans l’eau, à flotter, à mettre la tête sous l’eau, à regagner le bord… Grâce à un parcours ludique, particulièrement adapté et sans matériel qui aide à la flottaison, les marmailles prennent confiance en eux. Très rapidement, ils évoluent et se familiarisent avec cet environnement aquatique.

Un Plan Aisance Aquatique pour prévenir les noyades

Mis en place en avril 2019, le dispositif « Plan Aisance Aquatique » poursuit son déploiement à La Réunion avec le soutien de l’Académie de La Réunion, le CREPS ainsi que la Ville de Saint-Paul. « Il s’agit d’une nouvelle démarche, de l’encadrement d’un public très jeune », précise Sandrine ASPEEL DEPICKERE qui forme dans un même temps les Maîtres Nageurs Sauveteurs à cette première expérimentation qui se déroule à Saint-Paul. Une expérience qui tend à se déployer pour prévenir les risques de noyade. Première cause de mortalité chez les moins de 25 ans. Les différentes enquêtes sur le noyades menées ces dernières années par Santé Publique France en partenariat avec le ministère des Sports ont démontré que les noyades accidentelles survenaient le plus souvent en mer (44 %), en lacs, plans d’eau, fleuves, rivières (22 %) mais aussi en piscine familiale (20 %). Les enfants de moins de 6 ans payent le plus lourd tribut, notamment dans les piscines privées familiales.

Retrouvez la vidéo de cette deuxième session du dispositif “Plan Aisance Aquatique” tourné ce mois d’avril avec les enfants de l’école maternelle de l’Étang.

Retrouvez la vidéo de la première session du dispositif “Plan Aisance Aquatique” tourné en novembre dernier avec les enfants de l’école maternelle de Grande Fontaine.